Comment recevoir les réponses de ton âme

Cette semaine, c’est en pleine conversation avec mon âme que j’ai eu l’élan de t’écrire cet article qui remplacera la vidéo hebdomadaire. C’est cette phrase le point de départ : En me connectant à mon âme, je peux lui poser toutes les questions que je veux, sur ma vie, et elle me répond ! 

Je sais, cette phrase parait dingue, mais imagine le bonheur que ça peut procurer de pouvoir poser TOUTES tes questions, à quelqu’un :

  • de confiance : ton âme, c’est une part de toi, alors à priori, tu lui fais confiance, non ?
  • qui a accès à toutes les réponses : ton âme se trouve dans l’espace de l’Univers où sont rangées toutes les réponses à toutes les questions: l’Akasha
  • qui te connait mieux que personne: elle va donc te livrer une réponse sur-mesure, pour te délivrer !

Alors rembobinons un peu, parce que si on m’avait dit ça il y a quelques temps je n’y aurais juste pas cru !! 

Déjà, si tu es arrivée ici, je vais partir du principe que tu as une âme … JE RIGOLE !! Je pars du principe que tu es ouverte à l’idée que tu as une âme, et que tu peux interagir avec elle. Je ne te raconterai pas ici tous les détails de ta connexion au monde de ton âme, car ce serait trop long, mais si ça t’intéresse, abonne-toi à la Newsletter,

Mais comment fait-on pour interagir avec son âme ? 

Je vais te raconter une histoire. J’ai toujours été assez sure de moi, avec des prises de position fermes et parfois assez radicales, ou différentes disons, de mon entourage. Et j’assumais mes positions. Mais il y a toujours eu, aussi, des moments où le doute m’envahissait. Tu te reconnais ? J’ai été éduquée à faire ce qu’on me disais, être polie et avoir le comportement qu’on attendait de moi, alors mes prises de positions n’étaient pas forcément assises sur des bases très stables. Car je n’avais pas une grande confiance en moi. C’est tout à fait normal si ça te parle aussi, on est nombreuses à avoir eu ce type d’éducation

Ce qu’il faut comprendre, c’est que si tu as eu l’habitude de te conformer au monde extérieur, tu n’as pas franchement pris l’habitude de te questionner. De trouver, de chercher tes réponses. Ou peut-être que tu l’as fait sans t’en rendre compte. 

C’est ce qui s’est passé pour moi, et j’ai pu, par la suite, rebrancher mes fils à mon âme de cette manière. Parmi les outils qui m’ont été d’une grande utilité pour revenir à mon âme, il y a l’écriture et la danse, principalement. Depuis très jeune j’écris, beaucoup, et cela m’a aidée à traverser les phases de souffrance de ma vie. Je revenais toujours à l’écriture quand ça tournait mal dans un coin ou dans un autre. Maintenant, j’ai appris, et je garde mes carnets, surtout en temps paisible pour aller explorer… 

J’écrivais donc, avant de me connecter consciemment à mon âme à travers l’Akasha, et c’est ce qui m’a permis de transformer mes difficultés. MAIS depuis que j’ai établi cette connexion à mon âme, je ne suis plus contrainte d’écrire pendant des heures avant de pouvoir me relier à l’essence de mon être. Je connais mon processus, et je vais plus vite au coeur de mon être pour poser mes questions. 

C’est un processus qui est très simple, et qui consiste simplement à se laisser porter à écrire ce qui me vient. Plonger dans l’exercice de l’écriture, pour plonger au creux de moi. C’est une écriture qui passe par le ressenti, et je te propose trois étapes si tu as envie de t’y mettre :

  1. Vide ton sac : si, quand tu commences à écrire, tu ressens quelque gène émotionnelle, pour une raison anodine ou importante, commence par vider ton sac, sur le papier. C’est important de vider, même si ça prend des pages. Parce que ton état émotionnel impacte ta vibration, qui impacte l’intensité de la connexion que tu établis à ton âme. 
  2. Grimpe jusqu’à ton âme : évoque des choses, une fois ton sac vidé, qui te font du bien, que ce soit dans le passé : les choses que tu as aimées dans ta journée, pour lesquelles tu te réjouis, ou dans le futur : que tu as hate de voir arriver ou dont tu rêves, même à long terme. En faisant cela, tu allumes ta foi, et tu te relies à des fréquences plus hautes. Tant que tu n’as pas envie de danser et de chanter tellement tu te réjouis, ne passe pas à l’étape d’après.
  3. Pose tes questions et ressens les réponses : cette phase là nécessite clairement plus d’entrainement et de pratique, d’autant que là je t’ai découpé 3 phases, précises, alors qu’elles se fondent l’une dans l’autre. Il s’agit de ré-allumer ton écoute de ton âme, qui viendra, c’est sur, à son rythme. C’est possible que tu aies des images, des ressentis, des sensations… sans réfléchir, dépose les sur le papier dans la forme qu’elles prennent.

Cette pratique est quotidienne pour moi, et je suis sure que tu le comprendras  je peux poser TOUTES mes questions, et je reçois mes réponses  c’est magique, car c’est l’âme qui agit 

Si tu fais cet exercice, et que tu as du mal à atteindre la troisième étape, mais que cela t’appelle, cela signifie que tu es prête à me rejoindre pour l’initiation à l’Akasha, en ligne. Ce processus te guidera pas à pas, pendant un mois, à te relier en conscience à ton âme. Tu pourras me poser toutes tes questions par mail, et lors de notre séance, inclue dedans  je te laisse découvrir tout ce que comprend l’initiation, et me contacter quand tu es prête 

D’ici là je te souhaite une belle pratique
Lumière et Amour, tu es
Amel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *