Thérapeute, réconcilie le féminin ET le masculin en toi

J’écris cet article pour compléter une vidéo de la série de 14 vidéos offertes “Thérapeute, laisse ton âme te guider”. La vidéo #9, qui m’a inspiré cet article, s’appelle “Les accompagnements que j’ai reçus ont façonné ceux que je propose”. Ca semble évident écrit comme ça, mais si tu es une thérapeute en herbe ou un professionnel de l’accompagnement déterminé à voir ton activité se déployer, je t’invite à lire cet article, hyper important !!

Beaucoup de coach business (même s’ils parlent alignement, âme, intuition…) se focalisent sur la mise en action, de process, de liste de choses qui vont faire décoller ta communication. J’ai pu constater deux réactions, de ma part et des autres personnes qui suivaient ces enseignements :

  • Une plongée dans l’action, qui finit par un certain éparpillement en essayant de faire tout.
  • Une attaque de peurs et croyances, soulevées par chaque action (comment faire ceci, je vais être visible, je ne suis pas légitime, que vont dire les autres…) qui finit par figer sur place les plus déterminés.

Les résultats eux n’ont rien à voir avec les actions mais avec les croyances qui sont derrière chacune des actions posées (ben oui ! ici on nomme un chat un chat, et le monde vibratoire est la réalité derrière la matière… pas l’inverse !) Donc certaines personnes avaient des résultats bien sur, mais pas toutes, loin de là et ça n’avait rien à voir avec la quantité d’actions fournies.

C’est pour cela que j’accompagne les thérapeutes et professionnelles de l’accompagnement à RECONCILIER le féminin et le masculin. Pour qu’elles puissent poser des actions qui soient EFFICACES, ET, ALIGNEES. D’ailleurs elles sont efficaces car elles sont alignées et alignées parce qu’elles sont efficaces 😉

Comment j’en suis arrivée là ?

J’avais constaté qu’en allant faire une sieste (en plein milieu de la journée, donc en dépassant ma croyance sur les horaires de travail) je me réveillais avec des demandes de rendez-vous….
J’avais constaté qu’en partant en vacances, j’avais eu une pause de demandes de RDV, mais à peine sur le trajet du retour, le téléphone se remettait à sonner

Mais je n’ai pas toujours privilégié mon élan, et parfois je ne l’ai même plus écouté, tellement j’étais persuadée que je devais faire un certain nombre de choses que j’avais apprises… Il m’a fallu beaucoup de temps pour me détacher de mes obligations internes : les croyances autour de comment je devais m’y prendre pour écouter simplement mon âme et me laisser porter ! Et puis il m’a fallu réconcilier avec le masculin en moi.

J’ai fait une école de commerce, et j’ai toujours eu une approche très concrète. Et pourtant quand je me suis installée à mon compte, et reliée à mon âme, je croyais dur comme fer que “me laisser guider par mon âme” signifiait : attendre d’être transportée de joie à l’idée de poser une action pour ma boite. J’ai donc passé beaucoup de temps à attendre. Et heureusement que je n’ai pas continué sur cette voie-là, je serais toujours sur mon canapé de l’époque, lol, dans mon appart de l’époque ! Bref.

J’ai appris depuis, par mon expérience et mes explorations personnelles, à discerner mes élans, et à suivre ma joie, sans me laisser berner par mes croyances et mes peurs (inconscientes souvent)

Ce n’est pas parce que tu es à ton compte que soudain les actions vont être évidentes. Tu fais un job qui est nouveau, donc chaque action est potentiellement nouvelle. Et qui dit nouveau, dit “sortie de zone de confort” dit… PEURS et CROYANCES, donc potentiellement FREIN.

à retenir…

Féminin sacré ? ou Masculin ?

Aujourd’hui, le féminin sacré est à la mode, et on entend partout qu’il faut écouter son intuition, son élan, sa spontanéité, son féminin sacré….
Moi, qui t’invite à te laisser porter par ton âme, d’écouter ton intuition, j’aimerais te dire ce que je crois.

Ce que je crois

Je crois que le féminin est déjà très présent chez les thérapeutes et professionnels de l’accompagnement mais qu’ils ne savent pas toujours comment mettre en oeuvre, traduire leurs intuitions dans la matière. Ce point là est vraiment bien plus masculin. Et le masculin est teinté de plein de croyances à réécrire. Il est parfois considéré, dans ce monde des thérapeutes, comme un vilain méchant à ne pas suivre (la croyance “je ne veux plus faire pour faire” conduit parfois à ne pas vouloir faire)
C’est donc pour cela que j’ai à coeur d’accompagner mes client-es à travailler sur la RECONCILIATION entre ces deux énergies (féminin ET masculin) qui sont complémentaires, et nécessaires toutes les deux. 

Sans action, ton activité ne te mènera nulle part.
Sans intuition, ton activité ne te portera pas dans la joie d’oeuvrer pour ta mission !

Petit bonus :
Ce n’est pas parce qu’une action, un projet te met dans l’inconfort que tu ne dois pas le suivre (en pensant suivre ta joie, tu évites l’inconfort) Parfois, il s’agit juste de peurs à dépasser et en ne plongeant pas dedans tu t’éloigne de ton âme !! oui, oui !! 

Tu as acquis une liberté (d’un ancien job, boss…) mais ta plus grande liberté te vient de l’intérieur, quand tu as découvert et dompté tes peurs et freins divers…. et que tu ne te laisses pas emprisonner par eux, tu vois 😉

A toi de jouer !

Je serai heureuse de te retrouver de l’autre côté,
Amel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *